Deux histoires de Loup et une peluche à habiller

Dans Mon coffret du loup à habiller, paru fin de l’année passée chez Auzou, les enfants de trois-quatre ans découvriront un livre sobrement intitulé « Mes histoires de Loup », ainsi qu’une peluche de ce personnage dénommé… Loup ! La peluche de Loup est tout à fait ressemblante au personnage : outre une longue et douce queue et de grosses dents saillantes et pointues (mais molles, pas d’inquiétude), il mesure près de 30 cm de haut. S’il n’est malheureusement pas possible d’ouvrir sa gueule (dommage !), il peut être habillé à l’aide d’un jeans et d’une marinière munie de lignes rouges et blanches, ainsi que… de coudières. Le livre propose deux histoires de Loup : « Le loup qui voulait faire le tour du monde » et « Le loup qui découvrait le pays des contes ».

Dans la première histoire, « Le loup qui voulait faire le tour du monde », Loup voyage et visite différents endroits à travers le globe. On le retrouve ainsi à Paris, où il visite la Tour Eiffel, mange dans un restaurant typique et envoie une carte postale à ses copains. À Londres, il visite le palais de Buckingham et réussit à même à obtenir une entrevue avec la reine d’Angleterre. Les destinations se succèdent à un rythme effréné et son voyage l’emmène jusqu’au Népal et en Chine. Parfois il visite des villes spécifiques (en Europe) ou des pays pris dans leur globalité (ailleurs). Il envoie régulièrement des cartes postales, ce qui, parmi d’autres choses, permet à l’enfant d’identifier une ressemblance avec ses propres vacances et ce qu’il y fait. Les personnages sont tous des animaux, comme le serveur parisien qui prend les traits d’un chien. À partir de la visite du Népal apparaît un personnage secondaire récurrent, le Yéti, évoqué à certains endroits et apparaissant à l’image de temps à autre, poursuivant le loup sans qu’on comprenne réellement pourquoi. L’histoire permet, grâce aux explications de l’adulte-lecteur, de découvrir de nouveaux mondes sur chaque double page et de faire prendre conscience à l’enfant du fait qu’il y a plein d’endroits sur terre, qu’il existe des gens qui vivent ailleurs, parfois loin, que la vie y est différente, tout comme les animaux et les paysages, par exemple. Cependant, ces différents voyages qui s’enchaînent peuvent conduire l’enfant à décrocher du récit, faute de fil conducteur clair (les trajets, en voiture, en avion,… n’étant par exemple pas montrés) et si les activités du loup se veulent « représentatives », elles tombent assez souvent dans le cliché.

Dans la seconde histoire, « Le loup qui découvrait le pays des contes », bien plus prenante et enchanteresse, Loup veut suivre une recette pour confectionner un gâteau aux pommes. Il part donc chercher de l’aide et, sur son chemin, va rencontrer de nombreux personnages de contes qui, habituellement, dans ceux-ci, ont peur du loup ou ont eu affaire à lui. Si chacun d’entre eux a toujours la peur ou la méfiance comme première réaction, le loup arrive à chaque fois à les convaincre de sa bonne foi et, en échange d’un service qu’il leur rend, obtient les ingrédients nécessaires pour pouvoir cuisiner son gâteau. L’histoire place donc le loup dans une position de « gentil » qui veut préparer un gâteau pour ses amis et qui offre des services en échange de ce dont il a besoin pour ce faire. Il aide par exemple les Trois Petits Cochons à construire leur maison, tandis qu’il joue avec le Petit Chaperon rouge en échange du beurre qu’elle transporte dans son panier. Très chouette, à la fin de l’histoire, se trouve la vraie recette du gâteau aux pommes, très accessible, que l’enfant peut cuisiner avec l’adulte-lecteur-cuisinier. Miam !

Au final, les histoires du loup ici rassemblées sont agrémentées de dessins riches en détails amusants et abrités par une couverture légèrement matelassée et assez douce. L’attention de l’apprenti lecteur est néanmoins mise à l’épreuve, puisque les histoires nécessitent une attention de leur début à leur fin. Assez longues, avec beaucoup de texte et de dialogues, il est nécessaire que l’adulte-lecteur puisse prendre des voix différentes pour dynamiser les histoires et les rendre plus vives en les interprétant (courage !).

Mon coffret du loup à habiller, d’Orianne Lallemand et Éléonore Thuillier, publié par Auzou, 64 p., 19,95 €. ISBN : 978-2733837979.

Tags from the story
Written By

Je n'aime pas parler de moi. Ce qui ne devrait pas être un problème vu que c'est peu probable que vous vouliez lire sur ce sujet. Par contre, j'aime bien écrire sur tout ce qui suscite ma curiosité, m'amuse ou m'interpelle. Parfois aussi les trucs que j'aime pas, pour vous mettre en garde, ou vous effrayer. Dur à dire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *