Pas d’hortensias pour Miss Grolich au Magic Land Théâtre

Pas d’hortensias pour Miss Grolich se joue au Magic Land Théâtre jusqu’au 31 décembre 2016 à 20h00. Une réprésentation spéciale est prévue le dimanche 18 décembre à 15h30. Sherlock Holmes et Watson seront là pour vous faire rire… Miss Grolich n’a qu’à bien se tenir!

affiche

L’histoire du Magic Land Théâtre en quelques mots…

Le Magic Land Théâtre est établi en Belgique depuis 1976. On compare souvent la troupe aux Monty Python ou au grand Magic Circus. Leur humour caustique et leur goût pour l’absurde en ont fait des proches parents de Tex Avery et de Groucho Marx. La compagnie compte aujourd’hui à son actif une quarantaine de créations, plusieurs tournées internationales et une participation régulière à la plupart des grands événements culturels belges. Le théâtre de Patrick Chaboud, le père de la célèbre poupée Malvira, est une oasis dans le désert tellement il devient rare d’assister à des spectacles à plus de deux ou trois comédiens. Ils seront huit sur scène pour Miss Grolich et cela change vraiment tout…

017

Le pitch du spectacle Pas d’hortensias pour Miss Grolich

Londres 1888. Par une étrange nuit de pleine lune, une jeune femme est assassinée à deux pas de la demeure de Lord Grolich. C’est le dixième meurtre commis dans le quartier de Whitechapel et l’enquête de Scotland Yard piétine. Sherlock Holmes est appelé à la rescousse pour tenter d’élucider le mystère. Accompagné de son fidèle Watson, il va alors découvrir, dans cette immense demeure d’apparence bourgeoise, un univers mystérieux baigné de spiritisme et peuplé de créatures fantastiques. Quels secrets Miss Grolich veut-elle préserver à tout prix ? Sherlock Holmes, pourtant connu pour son flegme et son éducation bourgeoise, n’hésitera pas à dire d’elle : « Celle-là, elle me fout les boules grave, et si elle continue, je vais lui exploser la tronche ! ». 

Notre avis sur Miss Grolich

Comme souvent, le show débute dans la rue lorsque l’on se rend au Magic Land Théâtre. Nous sommes accueillis par un très British David Notebaert en verve. Amusé. Lorsque l’on pénètre finalement dans le théâtre, première claque. Le décor est vraiment exceptionnel. Soulignons la qualité du travail d’Yves Goedseels, Isis Hauben et Laura Erb mais également Frédéric Neuville pour les costumes. Certainement mes préférés depuis l’odyssée spatiale de Spartakis fin 2015.

grolish_003

Au niveau du casting, tous les habitués de la compagnie sont là ou presque. C’est vraiment un plaisir de voir ce beau monde réuni. A gauche, à droite, en haut, en bas, l’espace qu’offre le théâtre est exploité au maximum. Ce qui rend le spectacle dynamique. Au Magic Land, on ne s’endort pas! Au niveau de la trame, les fans d’intrigues et de jeux de mots se délecteront de cette pièce. Bien écrite, on retrouve quelques thèmes récurrents du lieu à la sauce Scotland Yard.

grolish_002

Philippe Drecq endosse parfaitement sa tenue de Scherlock Holmes tandis que Loïc Comans joue à merveille ce cher Watson qui n’a jamais été aussi BELLE. Bénédicte Phillipon n’hésite pas à prendre sa voix de « pouf » effarouchée dans le plus infâme des tripots londoniens tandis qu’elle se glisse également dans la peau de Jezabel, une suffragette à la recherche de l’amour, lorsqu’elle enfile sa tenue blanche. Elle devient dès lors beaucoup plus candide, mais pas trop non plus… Cette talentueuse comédienne belge peut surprendre le public en une fraction de seconde par une mimique, un regard ou une intonation de voix. C’est avec un plaisir non dissimulé que j’ai profité de chacune de ses interventions lors de ce spectacle de 2h15 minutes avec entracte.

grolish_001

Mais Bénédicte Phillipon n’est pas la seule femme à tenir la dragée haute à ses hommes puisque Karen De Paduwa et Christelle Delbrouck composent ce trio féminin qui détonne. Comment Chaboud fait-il pour conserver autant de talents réunis au sein de sa compagnie?

David Notebaert et Thomas Linckx forment le duo de la police de Scotland Yard. Ils apportent une profondeur supplémentaire à la pièce par leurs échanges cocasses et très à propos. Xa est une nouvelle fois partout puisqu’il assure trois rôles distincts durant le spectacle, ceux de James, Bobby et de Mr le Ministre.

Avec une introduction musicale qui donne le ton dès les premiers instants du spectacle et quelques références croustillantes à l’actualité récente (Brexit, etc.), les scènes s’enchaînent sans interruption. Les jeux de mots, véritable marque de fabrique de la maison, sont légion. Il faut parfois s’accrocher pour tous les comprendre tellement ils pleuvent, mais quand la livre sterling tombe, elle fait mouche la plupart du temps.

grolish_005

Cette première ne s’est pas déroulée sans quelques hésitations ou légères bafouilles, mais celles-ci n’ont pas fait de dégâts. Elles ont été aisément compensées par la spontanéité et la capacité de réaction de la troupe ainsi que l’énergie transmise au public. La connexion avec le public est vraiment unique au Magic Land et c’est l’une des forces principales de ce théâtre schaerbeekois. Le temps d’un spectacle, on se trouve dans un petit monde féérique hors du temps. Et n’est-ce pas là l’essence même d’une pièce de théâtre que de nous faire voyager dans l’espace et dans le temps ?

Réservez dès à présent votre place sur le site du Magic Land, et peut-être pour passer le réveillon avec une soirée spéciale prévue le soir de la Saint-Sylvestre.

Une des rares enquêtes de Sherlock Holmes jamais résolue et que le Magic Land vous propose de revivre en direct !

Avec : Loïc Comans, Christelle Delbrouck, Karen De Paduwa, Philippe Drecq, Thomas Linckx, David Notebaert, Bénédicte Philippon et Xa.

Texte et Mise en scène de Patrick Chaboud

Photos : Douglas Linge et album complet

Tags from the story
,
Written By

"Follow the white rabbit..."

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *