Explorateurs de saveurs – Risotto aux pleurottes

Oyez, oyez ! Fins gourmets et gastronomes, cette nouvelle série culinaire vous est destinée ! Mais que les aspirants-cuisiniers et les néophytes ne se sentent pas délaissés : les recettes des « Explorateurs de saveurs » sont simples à réaliser et permettront aux moins chevronnés de déguster des petits plats goûteux concoctés par leurs soins !

Vous aimeriez varier vos menus sans prise de tête et présenter à vos proches des mets délicieux et variés ? Vous souhaitez en apprendre davantage sur la cuisine du monde, mais ne savez pas par où commencer? Ce manque d’inspiration vient parfois d’une peur de l’inconnu, de la complexité de préparations trop alambiquées ou simplement de la routine qui s’est installée.

J’ai donc décidé de créer la série « Explorateurs de saveurs » dans laquelle paraîtront des recettes simples à réaliser venues de tous horizons.

ÉTAPE 1 : le risotto aux pleurotes

explorateurs de saveurs 1

Un peu d’histoire 

Le risotto, comme son nom l’indique, est un plat originaire d’Italie, venant plus précisément de Lombardie. Il a vu le jour dans la région de la plaine du Pô où les Italiens ont développé plusieurs variétés de riz dès le XVe siècle.

explorateurs de saveurs 2

Le risotto est habituellement servi en primo, c’est-à-dire au premier service du repas. Ce plat peut être décliné de mille et une façons au gré de la fantaisie du chef. Repas tant familial que raffiné, il est prisé par un grand nombre de personnes à travers le monde.

Comment bien choisir son riz à risotto?

Choisissez-le à grains ronds, car ils permettent l’absorption du liquide sans pour autant se réduire en bouillie. Veillez à ne jamais rincer le riz avant sa cuisson pour ne pas en extraire l’amidon, car c’est lui qui confère au plat sa texture crémeuse.

Petit conseil : Si vous souhaitez aromatiser votre riz, rien de plus facile. Le riz est un ingrédient perméable, conservez-le donc dans un récipient étanche en y glissant quelques herbes séchées (romarin, laurier, thym, etc.)

Ingrédients pour 4 personnes

2 c. à s. d’huile d’olive

Sel et poivre noir

300 g de riz à grains ronds, de type Arborio

300 g de pleurotes

1L de bouillon de légumes,

10 cl de vin blanc sec

50 g de beurre doux

50 g de parmesan (idéalement Parmigiano Regiano ou Pecorino pour un arôme plus corsé)

Pour la déco : persil plat ciselé et quelques copeaux de parmesan

explorateurs de saveurs 3

Préparation

Commencez par nettoyer les pleurotes. Ensuite, effilochez-les. Pas besoin de couteau, les pleurotes se préparent simplement à la main.

Poêlez-les dans 1 c. à s. d’huile d’olive. Réservez.

Épluchez et émincez les oignons. Faites-les suer dans 1 c. à s. d’huile d’olive à feu doux.

Ajoutez ensuite le riz et laissez-le nacrer en remuant régulièrement durant environ 3 minutes. Je conseille vivement l’utilisation d’un ustensile en bois ou encore mieux, d’une cuiller spécialement prévue pour le risotto.

Cuiller à risotto : le trou au centre évite l’agglutination des grains de riz
Cuiller à risotto : le trou au centre évite l’agglutination des grains de riz

Les grains de riz doivent être enrobés d’huile sans pour autant coller. Cette opération porte le nom de tostatura. Elle permet d’envelopper le riz et de l’empêcher ainsi d’éclater quand on le mouillera.

Déglacez au vin blanc et laissez le liquide s’évaporer en veillant à bien remuer.

Ajoutez ensuite le bouillon à la louche en laissant au riz le temps d’absorber le liquide entre chaque ajout.

Au bout de 15-20 minutes de cuisson, goûtez la texture du riz. Consultez l’emballage de votre riz afin de connaître le temps de cuisson adéquat. Le mélange doit être homogène et le riz doit rester al dente, c’est-à-dire qu’il doit garder une certaine tenue et ne pas être complètement fondant, comme le serait par exemple un riz au lait. Si le riz est encore trop croquant, continuer la cuisson jusqu’à consistance optimale. Cela signifie donc qu’il vous restera peut-être un peu de bouillon non utilisé. Pour ma part, j’en utilise en fait environ 90 cl, mais il est préférable d’en avoir un peu plus pour adapter la quantité en fonction du riz utilisé.

Retirez ensuite la casserole du feu et ajoutez le parmesan préalablement râpé, le beurre ainsi que les pleurotes. C’est également le moment d’ajouter le persil ciselé.

Rectifiez l’assaisonnement avec du sel et du poivre noir moulu.

Servez un dôme de risotto dans une assiette creuse idéalement chauffée et garnissez de persil ainsi que de quelques copeaux de parmesan.

Accompagnez d’un vin blanc sec.

Buon appetito chers explorateurs de saveurs !

Tags from the story
,
Written By

Amoureuse de la culture sous toutes ses coutures.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *