« Forbidden Places 3 », à couper le souffle

Sylvain Margaine est un grand passionné d’exploration urbaine (urbex, pour les intimes). Il embarque son appareil photo dans de très nombreux lieux surprenants, ce qui produit des images qui ne laissent pas indifférent, bien au contraire ! Il propose à ses lecteurs une plongée dans des lieux abandonnés ou peu visibles qui leur auraient sinon été inaccessibles. Guidés par ses photographies et les textes (informatifs et poétiques) de son frère, David Margaine, découvrez l’impact du temps qui passe dans des lieux qui semblent pourtant intemporels et qui, parfois, donnent l’impression d’avoir été quittés dans l’empressement, en laissant tout derrière soi. Voici donc Forbidden Places 3, toujours aussi convaincant, après deux premiers livres parus en 2009 et 2012. Vous pouvez suivre les aventures de l’auteur sur sa page Facebook et y trouver des images inédites, au fil de ses explorations.

Extrait 1 - Forbidden Places

Quand et comment avez-vous commencé l’urbex ?

J’ai commencé très jeune. Tout petit, mon père me baladait dans des usines abandonnées, fort présentes dans ma région natale, les Pyrénées-Atlantiques. L’industrie textile a périclité, les usines sont restées, les châteaux des riches industriels aussi.

Loin d’avoir perdu cette passion avec les années, elle s’est trouvée amplifiée par la découverte, au début des années 2000, de la photographie et par le succès conséquent du site www.forbidden-places.net. Tout a démarré en 1998 lors de mes débuts sur Internet, qui ont permis la rencontre de nombreuses personnes partageant la même passion et le lancement du site. Dans un esprit documentaire tout d’abord, puis avec la découverte de la photographie bien plus tard, le site et la démarche ont évolué pour atteindre le concept actuel.

Comment justifier une telle passion ? Ces endroits à l’abandon et sans avenir font intégralement partie de notre patrimoine, qu’il soit civil, militaire, religieux, hospitalier ou encore industriel. Alors, avant que tout ait disparu à coup d’effondrements et de démolitions, allons les explorer et les photographier !

Qu’est-ce qui vous attire dans ces explorations, cette quête des découvertes les plus inattendues et leur capture par l’image ?

Ma démarche était avant tout documentaire. J’ai en moi cette curiosité innée, l’idée de l’aventure à deux pas de chez soi me motive. Le partage et le témoignage constituent une motivation supplémentaire.

Extrait 2 - Forbidden Places

Comment vous y prenez-vous pour localiser les lieux que vous photographiez ?

Par bouche à oreille, via mon site, via la presse. J’ai également un bon réseau de contacts dans le monde.

Ce livre est le 3e volume du genre, est-il la suite des deux précédents ou propose-t-il une toute nouvelle formule ?

Il s’agit de la suite, enrichie des retours obtenus sur les précédents volumes. À savoir : des historiques plus fouillés et un plus grand nombre de photos par lieu. En ce qui concerne les lieux choisis, cap à l’Est cette fois-ci : Bulgarie, Pologne, République tchèque, etc. Mais aussi, plus classiques, Italie, Allemagne, Belgique, France, Angleterre et États-Unis !

Quel est l’endroit qui vous a fait la plus forte impression ?

Les asiles américains sont les lieux les plus impressionnants pour moi. Il s’agit de véritables petites villes (10 000 patients quand même !) en autarcie. Avec une centrale électrique, un théâtre, des fermes, etc.

Arrive-t-il qu’il vous soit impossible de capter l’ambiance particulière d’un lieu, sa singularité, par la photographie ?

Oui, malheureusement. Il s’agit le plus souvent de lieux souterrains, sans lumière. Les éclairages artificiels n’arrivent pas à rendre l’ambiance si particulière de l’exploration à la frontale. Je pense notamment aux bunkers de protection civile que j’ai pu découvrir à Kiev…

Extrait 3 - Forbidden Places

Combien de villes et de pays différents avez-vous parcourus à la recherche des images les plus saisissantes ? D’après vous, les endroits les plus surprenants sont-ils proches ou lointains ?

Beaucoup ! J’ai sillonné toute l’Europe de l’Ouest, beaucoup de l’Est, ainsi que les États-Unis et l’Australie. Aujourd’hui le focus est sur les pays de l’Est, pour deux raisons : premièrement, ces pays connaissent de profondes et rapides mutations. Deuxièmement, l’exploration urbaine étant très à la mode, cela me permet de découvrir par moi-même de nouveaux horizons.

Les endroits les plus surprenants sont ceux que l’on découvre par soi-même. On a alors le sentiment d’explorer, pour de vrai.

Vos photos sont toutes accompagnées de textes – assez poétiques – de votre frère, David Margaine. Qu’apportent-ils, selon vous, au lecteur qui les parcourt tout en regardant vos images ?

La démarche d’écriture de David est double : documenter, faire connaître l’histoire derrière le lieu et les photographies, et plonger le lecteur dans l’ambiance du lieu. Les textes sont composés de manière à immerger le lecteur dans les lieux, qu’il s’agisse d’un théâtre, d’un hôpital abandonné ou d’une prison, par exemple.

Forbidden Places: Explorations Insolites d’un Patrimoine Oublié. Tome 3, par Sylvain Margaine et David Margaine, Éditions Jonglez, 226 p., 35 €. ISBN : 978-2-36195-130-6.

Tags from the story
Written By

Je n'aime pas parler de moi. Ce qui ne devrait pas être un problème vu que c'est peu probable que vous vouliez lire sur ce sujet. Par contre, j'aime bien écrire sur tout ce qui suscite ma curiosité, m'amuse ou m'interpelle. Parfois aussi les trucs que j'aime pas, pour vous mettre en garde, ou vous effrayer. Dur à dire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *