Harcèlement de rue: s’habiller en soirée

Comment s’habiller pour ne pas se faire emmerder le soir ? La réponse tient en fait en quelques mots : comme vous voulez !

J’ai été très étonnée de voir que certaines personnes (dont Pénélope Bagieu, talentueuse illustratrice et dessinatrice de bd), estiment qu’il y a conseil à donner en la matière. Pour ma part, je ne vois qu’un seul conseil à donner: mettez les vêtements qui vous plaisent, ceux qui correspondent à votre humeur, dans lesquels vous vous sentez belle et qui vous mettent éventuellement en valeur (les deux ne sont pas toujours compatibles, malheureusement).

Je ne dis pas qu’il faut sortir nue si l’envie nous en prend. Nous vivons dans une société régulée, donc parfois il faut s’adapter à ses règles. L’une d’elle étant de ne pas cacher son visage. L’autre étant (pour les femmes) de ne pas se promener en bikini/soutien-gorge. Il y en a sûrement d’autres, mais là tout de suite elles m’échappent. Pour le reste, et quelle que soit la longueur de votre jupe et/ou la profondeur de votre décolleté, grand bien vous fasse et mort aux cons !

Soyons sérieux, le harcèlement de rue n’a pas comme origine les tenues des filles ! L’origine provient des comportements sociaux déviants, d’une sexualisation et objectivisation abusives de la femme à travers différents médias, dans certains cas d’une mauvaise éducation. Et même si oui, certains vont se sentir encouragés à faire le con par une tenue légère (« Elle l’a bien cherché, habillée comme ça »), RIEN ne justifie les remarques.

Chacun a des limites qui lui sont propres. Par exemple, je n’aime pas porter des décolletés trop profonds (j’ai trop de poitrine à mon goût, elle se remarque assez sans que je la mette en valeur), ni de jupes trop courtes (pas envie d’étaler trop mes cuisses), j’aime porter un haut fluide sur un jeans moulant ou à l’inverse un haut moulant sur un bas large/fluide, j’aime coordonner mes chaussures avec mon sac ou ma veste (« C’est tellement pas IN, ma chérie ! », but who cares ?), et j’essaie de ne jamais porter plus de trois couleurs (parce que je pense personnellement que sinon, on a tendance à ressembler à un sapin de Noël).

Mais donc, si je sors en jupe-ras-des-fesses, décolleté jusqu’au nombril, fringuée de toutes les couleurs, tout moulant, cela autorise-t-il pour autant quelqu’un à faire une remarque ? Jamais. Tu peux avoir envie de critiquer comme d’exprimer ton admiration. Mais garde ton avis pour toi. Si tu as vraiment un commentaire à faire sur quelqu’un (comme moi tout à l’heure qui n’ai pas pu m’empêcher de demander à une fille dans le métro d’où venait sa chemise), pose-toi les questions suivantes:

  • Est-ce constructif ?
  • Est-ce agréable ?
  • Est-ce utile ?

Si ta réponse est négative aux trois questions et que ton commentaire n’est donc pas constructif, désagréable et inutile, alors pourquoi le dire ? Si tu réponds oui à l’une des questions, et que réellement tu voudrais faire part de ton avis, rien ne t’en empêche. Mais rien n’empêche l’autre personne non plus de bien t’envoyer chier.

Tags from the story
Written By

Hello! Jeune femme de 25 ans, professeur d'anglais - néerlandais au passage, et passionnée par la vie, les voyages, la lecture... J'aime écrire sur tout ça et partager mes impressions.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *