9-13/09 : Hommage à J.J Rousseau, cinéaste de l’absurde

Source de l'image : httpgagb-jjr.tumblr.com

N’ose pas prétendre, toi ami du cinéma belge, ne pas connaître le célèbre Jean-Jacques Rousseau, cinéaste de l’absurde, homme underground doté d’une imagination des plus fournies.

C’est à la Maison de la Laïcité de l’entité courcelloise à Souvret, ville natale de Jean-Jacques Rousseau, que se déroulera du 9 au 13 septembre un hommage dédié au réalisateur, digne de ce nom bien sûr !

Chaque soir, à partir de 19h environ et jusque 21h30 auront lieu une série d’activités : des témoignages, des débats, et, bien évidemment, la diffusion des films du maître!

JJROUSSEAUAFFICHE

L’événement commence le vendredi 9 septembre, avec en premier lieu En Marge, un mini-documentaire de Gilles Labarbe, pour ensuite enchaîner sur Le couturier.

Samedi 10 septembre, nous aurons droit à Furor Absurdus, un documentaire des cousins Pasques et plus tard dans la soirée au Crépuscule des Monstres.

Dimanche 11 septembre, Cinéastes à tout prix, un documentaire de F.Sojcher et le film Furor Teutonicus ainsi que La solution finale.

Lundi 12 septembre, les films Catalepsie, Les Compagnons de Justice, Le premier juillet chez Olga et La revanche du sacristain cannibale seront mis à l’honneur.

Mardi 13 septembre, Irkutz 88 et  Karminsky Grad clôtureront l’événement.

1009270_471293962988782_981082128_o

“Je ne vis pas du cinéma, mais j’ai besoin du cinéma pour vivre”, disait JJ. Rousseau. Sur le même crédo, la Maison de la Laïcité de l’entité courcelloise a besoin de visiteurs pour exister. Elle vous attend nombreux et surtout curieux; d’autant plus que l’entrée est totalement gratuite!

Hommage à Jean-Jacques Rousseau

Du 9 au 13 septembre à la Maison de la Laïcité de l’entité courcelloise
5 Rue Emile Vandervelde, 6182 Souvret – 071/46.53.26

Written By

Je suis une jeune femme tout terrain, comme on me surnomme, parce que je pratique beaucoup de choses, l’équitation, la boxe française, le cosplay, la radio, le scoutisme, le piano, le théâtre… mais mon rêve serait de devenir romancière fantasy. Je termine cette année mes études en communication socioculturelle. Passionnée de culture asiatique, j’ai également fait un an de cours de chinois mandarin à Marie Haps à Bruxelles, dans l’espoir de voyager d’ici peu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *