Le paradoxe de Schrödinger à l’Os à Moelle

L’Os à Moelle à Schaerbeek accueille Le paradoxe de Schrödinger jusqu’au samedi 13 février 2016. Déplacez-vous pour voir Xavier Elsen seul dans un monde ravagé. Une expérience zombiesque post-apocalyptique où foisonnent les références de films et de jeux vidéos mais pas uniquement…

Le paradoxe de Schrödinger vu par la Maxbuster Company

La Maxbuster Company est une compagnie théâtrale de spectacles vivants inspirés des univers des blockbusters hollywoodiens. Le duo Scheffer-Elsen revisite l’univers des zombies en attendant la sortie de leur pièce sur les extraterrestres… On est impatient d’en savoir plus sur ce projet ambitieux mais en attendant:

Depuis le jour où le monde a basculé, Erwin Hawking vit seul dans la ville de Noisy Fields. Désespérément seul… Chaque jour, il anime son émission « Noisy Fields Radio » et y donne quelques infos sur ce qui se passe « dehors ». Il espère ainsi retrouver d’autres survivants. L’appel d’un homme esseulé peut-il être entendu si (plus) personne n’est là pour l’écouter? L’arbre qui tombe dans la forêt fait-il du bruit s’il n’y a (plus) personne pour l’entendre? Et si nos interrogations devenaient plus importantes? Plus étranges? Si les contradictions se mélangeaient? Si les états se superposaient? Si le mort était vivant, et le vivant mort? Ou les morts-vivants? Et la morte Adèle?

Un seul en scène haletant à l’Os à Moelle

Fan de The Walking Dead ou de Shaun of the dead? Du jeu vidéo mythique Silent Hill (><Noisy Fields) ou encore de Resident Evil? Juste envie de passer une soirée sympa avec une pièce qui fait rire et du suspense jusqu’à la fin? Dépêchez-vous de vous rendre à l’Os à Moelle pour le spectacle de Xavier Elsen.

schrodingercat002

L’introduction vaut son pesant d’hémoglobine. La performance solo de ce jeune comédien inspiré est de qualité et l’atmosphère générale respecte parfaitement le thème du survival horror. Le spectacle ne sombre pas dans le too much. Bref, ça marche du début à la fin avec une trame bien ficelée. Si vous voulez voir un bon film de théâtre, vous ne devriez pas être déçus.

schrodingercat003

Barricadé dans un studio radiophonique, les références sont multiples durant le spectacle. On se demande presque ce que l’on ferait seul pendant des mois à devoir survivre dans un monde hostile envahi par des morts-vivants. Et croyez-moi, le fait de ne pas être derrière un écran de télévision ou de cinéma mais face à une personne en chair et en os amène vraiment quelque chose de spécial à un genre parfois mis à toutes les sauces et pas toujours les meilleures… ce n’est donc pas un énième scénario zombiesque, mais bien une création originale qui est proposée. Aviez-vous déjà vu une pièce de ce type au programme d’un autre théâtre d’ailleurs?

L’effet huis-clos du studio est vraiment bien rendu. Le poster d’Akira sur le mur, la statuette de BioShock ainsi que d’autres détails feront plaisir à tous les geeks qui oseront s’aventurer à l’Os à Moelle. L’ambiance musicale m’a d’ailleurs rappelé l’introduction de Fallout 1. Entre cette cave et le silo 13, il n’y a qu’un pas à franchir pour l’occasion. Xavier Elsen se démultiplie sur scène afin de donner du rythme au show et il réussit son pari. Le comédien passe de la rage au désespoir avec de nombreuses touches d’humour. L’énergie est non feinte et, au final, cela fonctionne très bien. Du rire aux frissons, à mi-chemin entre le thriller et la comédie zombiesque, l’Os à Moelle propose un spectacle tout public de qualité.

L’expérience du chat de Schrödinger

L’expérience consiste à enfermer un chat dans une boîte fermée avec un dispositif qui tue l’animal dès que le dispositif détecte la désintégration d’un atome d’un corps radioactif. L’interrupteur est activé et le chat empoisonné si l’atome radioactif se désintègre, au contraire l’interrupteur n’est pas activé et le chat reste vivant si l’atome ne se désintègre pas. La mécanique quantique indique que, tant que l’observation n’est pas faite, l’atome est en superposition et simultanément dans deux états (intact et désintégré).

schrodingercat001

Or le mécanisme de l’expérience imaginée par Erwin Schrödinger lie l’état du chat à l’état des particules radioactives (intact et désintégré), de sorte que le chat serait simultanément dans deux états (mort et vivant), jusqu’à ce que l’ouverture de la boîte (l’observation) déclenche le choix entre les deux états. Du coup, tant que l’on n’a pas ouvert la boîte, on ne peut absolument pas dire si le chat est mort ou non au bout d’une minute. En suivant scrupuleusement les règles quantiques, l’état superposé d’une particule (désintégrée/non désintégrée) devrait se propager à l’état du chat qui devrait également être dans un état superposé mort-vivant. Or, un tel état n’est et ne peux jamais être observé, d’où paradoxe et problème comme expliqué sur podcastscience.

Le paradoxe de Schrödinger

Jusqu’au 13 février à l’Os à Moelle

De: Victor Scheffer et Xavier Elsen
Avec: Xavier Elsen
Mise en scène: Victor Scheffer
Assistanat: Matthieu Meunie

Tags from the story
Written By

"Follow the white rabbit..."

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *