L’Harmonium fête ses un an

On connaît assez bien la Rue Vanderkindere pour sa variété de petits commerces et de boutiques distinguées, de services et de cafés – il faut bien le dire – parfois un peu déserts. Ce qu’il manquait à Vanderkindere, surtout pour nos moments nocturnes, Florence et Charlotte l’ont amené, il y a un an. Une once de culturel au numéro 293. L’Harmonium.

Un endroit qui crée, en harmonie avec le quartier. Un endroit qui crée de la joie de vivre, de l’art sur papier, sur clavier, dans l’assiette, des murs au plafond. Un endroit qui crée en sourires, en rencontres, en découvertes, allant du cirque aux livres, du vin à la photographie, des galettes de riz aux bardages blancs mais chaleureux. Un endroit où l’on se retrouve, autour de crayons de couleurs, de fusains, de bandes-dessinées, d’un café, d’un conteur, accompagnés de plats cuisinés maison tous plus bios et locaux les uns que les autres. Ne les oublions pas : si vous vous trouvez non loin d’Edith Cavell pour l’heure du goûter, les exquis cookies vous attendent… enfin pas pour longtemps puisque j’arrive. Vous pouvez toujours passer au hasard. Vous y trouverez un jour deux, trois comédiens, une autre un petit groupe local de chanson francophone, ou encore des danses indiennes en collaboration avec les profs du coin, ou bien tout simplement deux enfants agenouillés sur leur chaise  »de grand », affalés sur une table, concentrés sur la feuille, agrippant leurs feutres.

Ce samedi 24 octobre, ce comptoir culturel ucclois fête ainsi son premier anniversaire. Une journée pleine de cadeaux s’annonce.

Venez dès 11h30 bruncher en compagnie de la photographe Amélie Berton, qui expose à l’Harmonium depuis quinze jours. Cet été 2015, le mariage brunch/atelier avait eu un certain succès. Cette fois-ci, vous repartirez avec un portrait de vous, gratuit.

A 16h, l’Harmonium offre un café à tous les participants de l’atelier en révisant l’expo photo de la jeune française.

De 16h30 à 17h15, retrouvez Catherine Pierloz,  »raconteuse, écriveuse, diseuse, liseuse », autour de sa guitare et de ses contes.

Pour finir, Gowaart Van Den Bossche sera en concert à 19h accompagné d’Olivier Rasquin pour une performance en peinture instantanée, inspirée des harmonies planantes et mélancoliques du yukulélé et de la clarinette de Gowaart.

Je ne redoute qu’une chose, que l’Harmonium grandisse, s’institutionnalise et prenne la grosse tête. Car cela pourrait briser l’égide qui l’enveloppe de cette sérénité. Car le lieu pourrait bien perdre cette tendresse intimiste et cette grande faculté qu’il offre au public : créer en se reposant.

L’Harmonium, Rue Vanderkindere Straat 293, 1180 Ukkel

Plus d’infos sur le Joyeux Birthdag de l’Harmonium.

Tags from the story
,
Written By

En Belgique depuis 2 ans, je suis passée par différents paysages culturels bruxellois. Ce pays est fabuleux et Culture Remains est là pour nous le rappeler ! Vous me trouvez surtout dans la rubrique musique. Mon dada? Les musiques trad et électro. Mon quotidien? badminton, musées, concerts, vélo, voyages, cinéma, bavardages. Je parle fort et suis un peu j'tée, mais si vous me lisez, ça va mieux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *