New York Insolite et secrète

Qui n’a jamais rêvé de visiter la belle et fascinante New York ? The Big Apple est (et restera très probablement) une des destinations favorites des Européens lorsqu’il s’agit de mettre les pieds sur le continent américain. Tentaculaire, fascinante, vrombissante, New York incarne vraisemblablement absolument tous les aspects de l’American Dream dont tant ont rêvé et rêvent encore. Il y a tellement à voir, à goûter, à tester que bon nombre sont ceux qui rentrent au bercail, éreintés d’avoir tant marché, étourdis d’avoir tant visité mais surtout déçus de ne pas avoir pu boucler leur programme très serré.

De la difficulté de faire des choix

Lorsqu’on part en voyage, il s’agit avant tout de bien choisir le ou les guides à consulter et prendre avec soi… Evidemment, des guides de New York, il y en a plein. Entre le Routard, le Lonely Planet, le Cartoville, et tous les autres, pas facile de s’y retrouver ! Et, bien sûr, tous les lire et faire un tri est bien souvent une option que ni notre portefeuille ni notre emploi du temps bien (trop) chargé ne nous permettent.

La solution est alors souvent la même : en choisir un au hasard, en fonction de ce que notre famille ou nos amis ont en bibliothèque ou encore en prenant le premier qui nous tombe sous la main dans la librairie du coin. Toutefois, une autre solution plus pertinente s’offre aussi aux voyageurs malins : celle de faire un tour sur le web pour savoir ce que les acheteurs de ces guides en ont pensé et voir si ceux-ci leur conviendraient aussi !

Jonglez, des guides hors du commun

Outre les guides connus susnommés, existent aussi des guides plus atypiques et particuliers. Parmi ceux-ci les guides des éditions Jonglez (dont on vous a déjà plusieurs fois parlé) qui se sont spécialisés sur les aspects insolites et secrets de ces villes ou régions bien souvent déjà mondialement reconnues. Les guides suivent tous la même structure: séparés en plusieurs chapitres correspondant à des zones géographiques précises (quartiers ou régions selon le guide), chaque section comprend une petite vingtaine de curiosités à découvrir. Ces dernières sont d’abord présentées sur une carte afin de permettre au lecteur de visualiser leur emplacement mais aussi d’organiser leur itinéraire en fonction des points qu’ils voudraient éventuellement y ajouter. En outre, à la fin de certains chapitres se trouvent quelques pages d’histoires et d’anecdotes complémentaires, pour ceux qui veulent en savoir plus !

new-york-insolite-et-secrete-2
New York insolite et secrète, riche et passionnant

Si la couverture indique fièrement que ce sont des « guides écrits par les habitants », de l’auteur, T. M. Rives, il n’y a aucune information dans le guide. Nous sommes d’ailleurs obligés d’utiliser internet pour avoir une idée de son identité… Dommage!

New York insolite et secrète n’est pas de ces livres qu’on lit (ou feuillette distraitement) dans le train entre deux trajets. Non pas qu’il ne soit pas intéressant, loin de là ! Que du contraire… Riche, passionnant, on ne peut s’empêcher d’admirer le travail de fourmi que l’auteur a produit. Mais avec ses 425 pages et sa centaine d’anecdotes et de lieux secrets à découvrir, il va de soi qu’il requiert une certaine attention et surtout un bon carnet si tant est qu’on désire intégrer certains points d’intérêt à l’une de nos balades prévues pour notre prochain city trip dans la ville qui ne dort jamais.

… mais aussi surprenant et instructif !

Si les lieux à découvrir sont nombreux, ils sont aussi (et surtout) disparates et hétérogènes. De fait, alors que certains d’entre eux se retrouveront presque directement sur la liste des « must-see » de chaque touriste, d’autres font plus sourire ou sont classés dans « les anecdotes instructives à ressortir de temps en temps dans la conversation ».

En outre, quelques curiosités demandent une sacrée organisation pour se donner l’opportunité de les voir de par leur difficulté d’accès (comme les stations fantômes de la ligne 6 ou le Freedom Tunnel) ou simplement parce qu’elle sont très ponctuelles (le solstice de Manhattan, la bénédiction des bicyclettes ou le « ID Day » au Musée d’Histoire Naturelle).

De manière générale, nombreuses sont loufoques et surprenantes tels que la plaque « Kymaericaine », la maison du 18 ouest 11e rue, la statue « Moneybags », le cochon de Saint-Patrick, le jardin du Lotus, Demeures sur Madison Avenue ou encore la Mosaic House. Certaines ont aussi une résonnance historique particulière (et notamment pour qui auraient le mal du pays¹) comme les meules de l’église collégiale réformée néerlandaise, le plan fluctuant de Greene Street, la statue de la Belgique à la Customs House, voire même le piédestal du mât des Nouveaux Pays-Bas le tronçon du mur de Berlin, l’île de Jeanne d’Arc, Squadron A Armory, les portes de Notre-Dame du Liban et toutes les autres reliques de notre belle Europe. Mais la plupart sont surtout historiquement intéressantes comme le dernier réverbère à gaz, les aigles de l’ancienne Penn Station, la collection de bibles rares, la mappemonde « portolano », le cinéma Loew’s, etc.

new-york-insolite-et-secrete-3

Des guides à lire pour le plaisir !

De fait, on a rarement vu une mine d’informations aussi condensée et enrichissante en un seul livre ! De sorte qu’il n’est pas nécessaire d’avoir mis les pieds à New York (et encore moins de compter les mettre) pour apprécier la lecture du guide…

Ainsi, si tous les guides Jonglez sont aussi fournis et captivants, nous ne pouvons que vous conseiller d’acheter tous ceux qui vous intéressent, sans tenir compte de la probabilité que vous visiterez la ville un jour. La lecture et la connaissance qui en découle sont nettement suffisantes pour affirmer que vous en aurez pour votre argent !

New York Insolite et Secrète de T. M . Rives, Éditions Jonglez, collection Insolite et Secret,  février 2015, 425 p. , 19,90€

¹ Saviez-vous que les premiers habitants de New York, après les indigènes autochtones, bien sûr, étaient des Belges ?
Tags from the story
Written By

I'm always curious about new things, I love learning and I'm a creative person. That means I need to use my creativity to feel good and happy. That's why I've created Culture Remains and my other website, Naïra.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *