Les Nuits Botanique 2016, un festival tous goûts confondus

Le temps passe vite et déjà, le moi de mai se profile à l’horizon, annonçant dans la foulée un festival éclectique, adoré de nombreux mélomanes, les Nuits Botanique. Cette année encore, la programmation vend du rêve, présentant une belle palette d’artistes de tous horizons, tous aussi talentueux les uns que les autres. L’originalité des lieux de concerts, la qualité des artistes proposés, les découvertes assurées, on n’a plus qu’une seule envie : y être ! Voilà ce qu’on a pointé pour vous. Et restez éveillés, il se pourrait que l’un ou l’autre concours pointe son nez bientôt.

banner-600-x-70-pxl-arnaud_16

Et c’est le jeudi 5 mai que s’ouvrira le premier festival belge de l’année, en grande pompe, avec auteur-compositeur-interprète césarisé (une certaine Amélie Poulain passait par là), un génie dont le fameux « J’y suis jamais allé » résonne encore et toujours dans nos oreilles mais dont l’oeuvre entière vaut le détour. Vous l’aurez compris, Yann Tiersen n’a plus besoin d’être présenté… On rêve déjà à ce moment hors du temps promis pour ce concert d’ouverture !

Après un vendredi passé entre The Avener et Synapson, la suite s’annonce tout aussi auguste avec la formation liégeoise Dan San qui envahira la scène du Cirque Royal, le dimanche 8 mai, accompagné pour l’occasion d’un sextuor (cordes et clarinettes) dirigé par Stéphane Collin. Quatre ans se sont écoulés depuis leur premier album et cette année, ils nous reviennent avec un second opus envoûtant, d’une fraîcheur inégalée. On a déjà hâte de les voir défendre leur nouvelle pépite en live ! Pour cette soirée du 8 mai, le groupe partagera la scène avec le groupe letton ambitieux Carnival Youthtenu pour l’un des meilleurs groupes de sa génération en région baltique, ainsi que le violoniste américain Andrew Bird

 

Le jeudi 12 mai c’est le Grand Salon du Botanique qui ouvrira ses portes pour une soirée intrigante, une performance inédite, tant visuelle que sonore, créée par l’artiste Vincent Glowinski. Pour ce spectacle unique, ce Franco-Bruxellois a travaillé en collaboration avec un compositeur bien connu du festival, Walter Hus, accompagné des musiciens Andrew Claes et Teun Verbruggen.

Ce même soir, c’est une grande dame, à l’aura presque céleste, An Pierlé, qui nous présentera son nouvel album dont le fil conducteur n’est autre que cet étrange et inspirant instrument qu’est l’orgue. La musique passionnée et sensuelle de la chanteuse belge emplira l’Eglise des Dominicains, créant une atmosphère qui s’annonce déjà divine.

Et le vendredi 13 mai s’avérera déchirant puisqu’il faudra choisir entre quelques artistes bien différents mais tous très intéressants. Il y aura d’abord Dionysos, emmené par Mathias Malzieu, qui viendra défendre un nouvel album plus personnel sur la scène du Cirque Royal, partagée pour l’occasion avec Gaëtan Streel et Françoiz Breut.

Sous le chapiteau, la soirée prendra une dimension psychédélique et délicieusement étrange avec un groupe français qui ne cesse de monter. Encensé par la presse, c’est la troupe française de La Femme qui nous présentera son nouvel EP, introduite par le groupe belge plus qu’à suivre Fùgù Mango, qui ne fera qu’enchaîner les festivals, cet été, comme c’était déjà le cas l’année passé.

Dans un tout autre genre, c’est la formation familiale britannique de Field Music, revenant avec un sixième album très classieux, qui fera vibrer l’Orangerie. Tandis dans le Grand Salon, l’incontournable Alice On The Roof se livrera à un délicieux piano unplugged.

Le samedi 14 mai sera sans aucun doute marqué par le retour tant attendu du plus international des groupes belges, Puggy. Le trio présentera ses nouveaux titres au Cirque Royal, et donnera une représentation supplémentaire le 15 mai à l’Ancienne Belgique. Deux concerts événements en perspective !

 

Outre le concert de Puggy, ce dimanche 15 mai sera marqué par la venue de la délicieuse Vanessa Carlton dont la chanson A Thousand Miles a sans aucun doute marqué l’année 2002. Ça date un peu mais, pourtant depuis, la chanteuse a bien évolué et séduira sans difficulté le public bruxellois par ses compositions mélancoliques aux textes tant délicats que déchirants, emportés par sa voix douce et exquise.

 

C’est sous le signe de la belgitude que s’ouvrira la soirée du lundi 16 mai, avec la fameuse Nuit Belge qui verra La Muerte, Stereo Grand et Robbing Millions côtoyer Victoria + Jean ainsi que David Nzeyimana avec son fantastique Colisée qui a eu l’occasion de tourner avec des groupes tels que FAUVE, BRNS ou encore Frànçois and the Atlas Mountain. Le jeune Rwandais de 20 ans nous arrive avec un projet fantasque et fascinant qui vaut réellement le détour. Un pur délice !

Mardi 17 mai sera LA soirée pour les amateurs de hip hop puisque l’Orangerie accueillera le jeune Georgio dont le premier EP disponible en téléchargement gratuit fut un véritable succès. Révélé sur la chanson Voyou d’un certain collectif appelé FAUVE, il partagera la scène avec le rappeur français Alpha Wann ainsi que le jeune Linkebeekois Roméo Elvisvu en première partie, lui aussi, de FAUVE notamment.

Le mercredi 18 mai, c’est un artiste incroyable, mélancolique à souhait, divinement inspiré par son Australie natale qui foulera la scène de l’Orangerie pour notre plus grand plaisir ; Ry X aka Ry Cuming. Sa musique, une indie-folk passionnelle, fait rêver, portée par une voix envoûtante que l’on ne risque pas d’oublier. Après un certain passé sur les routes avec son groupe The Acid, il débarque à Bruxelles et nous promet un moment magique, hors du temps. Nous en tout cas, on a hâte! Cocorosie, quant à elles, se chargeront d’envoûter le Cirque Royal.

Le jeudi 19 mai marquera le retour à Bruxelles d’un groupe incroyable, très cher à notre cœur francophile, Feu! Chatterton. Après avoir enflammé la Rotonde un an auparavant pour leur première scène belge, et l’Orangerie en octobre dernier, ces dandys-poètes s’attaquent cette année au Cirque Royal pour un nouveau concert d’anthologie. À ne rater sous aucun prétexte !

Le vendredi 20 mai, apprêtez-vous à vivre une expérience inoubliable avec la Silk Road SonataIncroyable rencontre musicale entre le génie belge atypique, créateur de l’orgue DECAP, Walter Hus et le maître chinois du Erhu, Guo Gan, cette sonate moderne, première mondiale, s’annonce déjà fascinante ! Le programme s’annonce aussi bien bon au Cirque Royal avec Mogwai et sous le Chapiteau avec Tinie Tempah.

Soirée electro que ce samedi 21 mai qui verra Clément Bazin et Fakear se partager la scène du Chapiteau. Après avoir ouvert en grande pompe le concert de Rone l’an passé, Fakear revient en tête d’affiche pour cette soirée et c’est sans nul doute qu’il fera danser le public belge avec son électro raffinée, inspirée par la world music. Vous aurez également le choix de la poésie et du surréalisme avec Alex Beaupain et Katerine au Cirque Royal.

La musique world fera vibrer le Cirque Royal pour ce dernier dimanche de mai avec une programmation haute en couleurs. Avec Acid Arab, Balkan Beat Box et Flexfab aux commandes, une chose est sûre, la soirée sera riche en bonnes vibes.

À ce stade, le festival sera dans sa dernière ligne droite, déjà, pourtant les derniers jours se profilant, quelques artistes de derrière les fagots se produiront encore sur les différentes scènes des Nuits, nous pouvons notamment citer Ty Segall & the Muggers, La Jungle, Liima, Arthur Beatrice, mais aussi Julia Holter, Empress Of et bien d’autres encore.

Bref, comme chaque année, les Nuits Botanique nous offrent une programmation éclectique au possible, de quoi rassembler les mélomanes de tous azimuts au cœur d’un cadre remarquable qui ne peut qu’émerveiller, dans une ambiance qui donne déjà presque l’impression d’être en vacances! De biens beaux moments en perspectives pour cette édition 2016 qui risque de ravir un grand nombre de festivaliers.

Les Nuits Botanique 2016

Infos et réservations sur le site du Botanique

Ne tardez pas, certaines places pour certains soirs s’arrachent comme des petits pains! Et côté bons plans, le Bota met cette année en place des pass diversifiés à tarifs préférentiels. Ainsi, par exemple, le 10 covery pass propose une sélection de 10 soirées à 65€ jusqu’au 30 avril.

Tags from the story
Written By

Cultureux vorace et journaliste avide, je me promène entre découvertes et valeurs sûres, le plus souvent entre cinéma, musique et bandes dessinées mais tout est susceptible d'attirer mon attention :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *