Our times : chantilly, danse et pensée philosophique

Our Times de Michiel Vandevelde, c’est un essai philosophique qui prend place sur une scène. C’est une recherche de l’esprit qui s’incarne dans le corps. Our Times, c’est passer de l’ordre au chaos, poser des questions, danser, réfléchir et être ensemble.

Lorsqu’on entre dans la salle du Kaaistudio’s, on ne sait pas trop si l’on est au beau milieu d’un chantier, d’un club ou d’un appartement dans lequel va se dérouler une fête. Ce que l’on devine, c’est qu’il faut prendre place dans un lieu en travaux, où les choses sont en devenir. Se trouverait-on dans l’espace mental d’un artiste-penseur ?

La multitude d’objets hétéroclites qui jonchent le sol questionne et fait appel directement à notre imaginaire : que font cette bombe de chantilly et cette paire de baskets blanches côte à côte ? Qu’est-ce qui les lie ? Comment les danseurs vont-ils les utiliser ? Tous les objets éparpillés sur scène nous sont familiers : un gâteau à la crème, un matelas gonflable, des parpaings, des écrans de télévision, des plots de chantier, un sac de course… On en vient même à se demander si l’extincteur visible dans le fond de la salle fait partie du décor.

Que ce soit par les accessoires, par les costumes (ou plutôt le refus de costumes) ou bien par la gestuelle des danseurs, Michel Vandevelde crée un environnement familier. Il l’est d’ailleurs tellement qu’on a l’impression d’être au milieu d’une fête avec ses amis. La musique se fait tour à tour planante, pop ou électro. On assiste à un karaoké et à une battle de rap. Et puis, tout explose et part en vrille, comme dans une soirée qui dégénère.

Dès lors on perd ses repères et c’est là que s’immisce la pensée philosophique. Les danseurs sortent leurs micros pour débattre. Résonnent alors les noms de Nietzsche, Heidegger ou Platon. L’espace devient celui de l’action, autant que celui de la réflexion. Michiel Vandevelde cherche à mettre en scène la pensée comme une dynamique, la pensée comme un exercice physique. Ainsi, le jeune chorégraphe bouscule les codes de la danse, de la réflexion, de notre quotidien pour créer de nouvelles manières de penser. Telle est la volonté de Michiel Vandevelde : prendre le temps de repenser l’ordinaire.

Pour poursuivre la réflexion, je vous invite à lire l’interview de Michiel Vandevelde et à suivre de près cet artiste qui ne limite pas le champ de son action à la danse. Michiel Vandevelde va continuer sa recherche au Kaaitheater puisqu’il y est artiste résident jusqu’en 2021. Ne manquez pas ses prochains spectacles qui bousculent nos modes de pensée, questionnent l’ordinaire et poussent à la réflexion.

Tags from the story
Written By

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *