Philippe Halsman, Etonnez-moi !

1
1

L’exposition de l’œuvre du photographe Philippe Halsman présentée au Jeu de Paume, produite par le Musée de l’Elysée de Lausanne et les archives Philippe Halsman de New-York a effet tout pour nous étonner!

Philippe Halsman — Marilyn Monroe, 1952
Philippe Halsman — Marilyn Monroe, 1952 Archives Philippe Halsman © 2015 Philippe Halsman Archive / Magnum Photos

D’abord par la découverte d’un photographe, beaucoup moins célèbre que ses modèles et que ses clichés, un peu à la manière de Dennis Stock, l’homme derrière les photographies cultes de James Dean, révélé par Anton Corbjin dans son récent film Life. Philippe Halsman est né en Lettonie et émigre à Paris dans les années 1930, où il commence à se spécialiser dans le portrait et la publicité. Les premières salles montrent ainsi les œuvres de ces années parisiennes, suivies, après son installation à New-York en 1940, de ses portraits des célébrités américaines. Sont alors présentées quelques-unes de la centaine de couvertures qu’il réalise pour le magazine Life. Un focus particulier est porté sur ses séances de poses avec l’icône américaine par excellence, Marylin Monroe, qu’il photographie à plusieurs occasions.

Étonnantes sont aussi les techniques de mise en scène présentées ici à travers les photographies du studio de Philippe Halsman dévoilant l’envers du décor d’images célèbres, comme le Dali Atomicus de 1948. C’est en effet dans cette collaboration particulière avec Salvador Dali que se développent des clichés imaginatifs et pleins d’humour, notamment par des déclinaisons fantaisistes autour de la moustache de Dali.

Philippe Halsman — Dalí Atomicus, 1948
Philippe Halsman — Dalí Atomicus, 1948 Musée de l’Élysée © 2015 Philippe Halsman Archive / Magnum Photos Droits exclusifs pour les images de Salvador Dalí : Fundació Gala-Salvador Dalí, Figueres, 2015

« La photographie peut être une chose à la fois profondément sérieuse et extraordinairement amusante.»    Philippe Halsman

Philippe Halsman — Le duc et la duchesse de Windsor, 1956
Philippe Halsman — Le duc et la duchesse de Windsor, 1956 Archives Philippe Halsman © 2015 Philippe Halsman Archive / Magnum Photos

Et la partie la plus amusante de l’exposition est sûrement celle consacrée au procédé que l’artiste nomme, peut-être un peu pompeusement, la Jumpology. Dans l’idée de créer un portrait plus spontané et désinhibé, il fait alors sauter artistes et personnalités politiques, de Brigitte Bardot au duc et à la duchesse de Windsor. Le photographe se prête aussi lui-même au jeu à plusieurs reprises, également en compagnie notamment de sa famille.

L’expérience peut d’ailleurs se poursuivre à l’extérieur du musée où une plate-forme est installée pour permettre à chacun de se photographier en train de « jumper » !

Philippe Halsman, Etonnez-moi !

A voir jusqu’au 24 janvier 2016, au Jeu de Paume, 1, place de la Concorde, Paris
Mardi de 11h à 21h; du mercredi au dimanche de 11h à 19h.
Fermeture le lundi,y compris les lundis fériés

Tarifs: 7,5€ -10€ (voir les conditions)

Reproductions en grand format également présentées dans certaines stations du métro.

Plus d’infos sur le site du Jeu de Paume

Tags from the story
,
Written By

Passionnée en particulier par l'art, je parcours les expos de Paris et d'ailleurs... Aussi curieuse de culture en général : musiques, lectures et spectacles en tous genres !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *