Rachel et Rosa

Rachel et Rosa est le premier roman de Ismael Saidi. Ce nom ne vous est peut-être pas inconnu puisque ce dernier est l’auteur et comédien de Djihad. Une pièce qui a énormément fait parler d’elle lors de sa sortie en 2015. Le sujet se prêtait tout à fait à l’actualité du moment, d’autant que la pièce était très touchante et accessible à tous et pour tous. Un énorme succès, donc, contrairement peut-être à ses autres œuvres théâtrales avec Ceci n’est pas un couple!  Alors qu’en est-il pour ce livre ?

Tout d’abord, attaquons-nous à la base, l’histoire du livre. De quoi nous parle Rachel et Rosa ? L’auteur noue plonge en plein New York dans un home. On y retrouve Rachel, une vieille femme juive au caractère difficile qui est placée par sa fille dans cet établissement. Alors qu’elle ne s’y attend pas, Rachel va se retrouver avec une compagnonne de chambrée. Cette dernière se trouve être Rosa, une afro-américaine musulmane. On nous emmène donc à vivre la cohabitation entre ces deux femmes. Toutes deux ont aussi des ennuis de santé que l’on découvre à travers le livre. Petit à petit une amitié débute entre les deux femmes que plusieurs choses opposent. Mais surtout le caractère un peu revêche de Rachel n’aide pas les choses.

Vous l’aurez deviné, ce livre tenait à aborder les problèmes religieux, en mettant dans la même chambre une personne juive et une autre musulmane. Sauf que dès le début, on apprend que Rachel n’est pas vraiment religieuse. Bien que c’est ce que nous ait annoncé la quatrième de couverture, selon moi, les difficultés relationnelles qui pourraient résulter d’une telle cohabitation ne sont pas du tout le thème principal du livre. Le véritable thème est l’amitié entre deux personnes âgées, cabossées par la vie et qui se retrouvent en fin de vie dans un home.

Et alors que donne ce livre ?

Je ne peux vous cacher ma déception. Je n’ai pas du tout apprécié cette lecture malgré des personnages attachants. J’avais l’impression que la psychologie des personnes n’était pas assez approfondie, on restait tout le temps en surface. Par conséquent, impossible de rentrer totalement dans le livre. Et j’ai surtout eu du mal à comprendre pourquoi l’auteur avait placé son histoire à New York, ça ne me semblait pas logique et donc moins crédible. Et on a aussi du mal à se mettre dans l’ambiance, vu qu’il n’y a aucun moyen de s’y mettre, étant donné le lieu et le manque de descriptions.

C’est peut-être parce que le livre, bien qu’étant un roman, est très similaire à une pièce de théâtre. L’avantage, c’est qu’il se lit facilement. Cependant, ce n’est pas forcément le genre qui m’intéresse, surtout quand je m’attends à un roman…

Il y a quand même quelques points positifs: les personnages, bien que décrits de façon superficielle, sont assez attachants. On sent que l’auteur avait en tête deux personnes à qui il tient énormément, étant donné qu’il a dédié ce livre à ses grand-parents. Cela donne une histoire facile à lire et à comprendre : deux heures de lecture pour ma part.

Rachel et Rosa, Ismaël Saidi, ed. Jourdan, p.137, 2016, 15,90 €.

Tags from the story
Written By

Passionnée par l'écriture, j'ai fait des études de journalisme et me voilà maintenant journaliste freelance et rédactrice (c'est un peu comme une vie de saltimbanque avec de la déontologie et un peu de sérieux en plus!). Parfois aussi je prends ma caméra et j'arrive même à en faire des reportages.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *