Review: La release party de Great Mountain Fire aux nuits du Bota

Great Mountain Fire a fêté son grand retour lors d’une grande et belle release party aux Nuits du Botanique. Les choses ont changé, leur manière de faire de la musique peut-être aussi, un peu, a évolué, et le Great Mountain Fire ne pourra que se répandre plus avec ce deuxième album.

Quand on fait sortir de l’ombre le Great Mountain Fire, sans doute faut-il assurer un préambule de… feu. Et le Bota s’était assuré une belle première déflagration avec Mammut. Ce groupe aussi imposant que son nom se constitue de trois filles et trois garçons. Hé oui, la parité est de mise pour nous servir un grand grondement bénéfique. C’est suintant, rituel et spirituel, un peu. La chanteuse semble dévouée corps et âme, aidée par de beaux riffs. Elle s’évapore sur les dernières notes en toussotant et dans des cris bizarres. Mammut a tout donné, mais reviendra. Car ce groupe-là, tantôt psyché, tantôt rock, est loin de manquer d’éclat.

DSCN9771

Puis, les héros du jour arrivent, brillants, étincelants, surréalistes aussi (entre la chapka du chanteur et la coiffure du claviériste qui a bien bien bien changé. « Mesdames et messieurs, le Great Mountain Fire est de retour! » lance Thomas de Hemptinne, le chanteur. On veut bien le croire! Et apparemment, on n’est pas les seuls, la salle de l’Orangerie est full, foule des grands jours, des papas, des mamans, de la famille, des fans de la premières heure ou des découvreurs de la dernière heure. Car oui, si Cinderella et autres Late Lights rythment encore certaines de nos heures, on n’avait plus eu de nouvelles du groupe depuis deux ans. Et si les temps changent, le groupe a bien évolué pour revenir plus accompli, peut-être plus métissé et moins direct, plus en guitares, plus évolutif et plus psyché aussi.

DSCN9792

La fête est sur scène et dans les rangs, le claviériste fait son show, les autres servent à boire au public. Et dieu que les nouvelles chansons sont divines. Conquis peu à peu, difficile de ne pas être devenu addict à la fin du concert. Si le baptême de feu est passé, le groupe continue, avec ce deuxième album et les concerts qui lui sont dédiés, à entretenir le feu sacré.

DSCN9816

Leur deuxième album, Sundogs, vient de sortir

Tags from the story
Written By

Cultureux vorace et journaliste avide, je me promène entre découvertes et valeurs sûres, le plus souvent entre cinéma, musique et bandes dessinées mais tout est susceptible d'attirer mon attention :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *