Séjour culturel en région Rhône-Alpes – Etape 4: Vienne en Isère

Vous voilà arrivé à la dernière partie de mon séjour! Pas de larmes, pas de cris, je vous en prie, restons dignes….

Quatrième étape : l’Isère, Vienne

Et cette journée s’est terminée au domaine de Clairefontaine, ou précisément au Cottage, hôtel 3 étoiles, non loin de là et tenu par le même homme, un meilleur ouvrier de France depuis 1997, chef 1 étoile Michelin depuis 1993, Philippe Gigardon !

Nous avons mangé au Bistrot De Chef du Cottage tout en faisant la rencontre de Nicolas Combe, travaillant à l’Office du Tourisme de Vienne notre guide du lendemain dans les rues de Vienne.

Les journées passent vite, ne se ressemblent pas et nous laissent sur les rotules et c’est avec bonheur que nous retrouvons rapidement nos chambres après le repas pour la dernière nuit en région Rhône-Alpes.

J’ai fermé les yeux, je les ai ouverts, le jour était levé. Dur dur ! Mais j’étais curieuse. Vienne, c’est en France !? Ai-je loupé un cours de géographie capital ?

Eh bien non, il y a Vienne en Autriche et il y a Vienne (Vienna) en France. J’aurais aimé vous dire que je vais comparer les deux mais je n’ai pas encore vu l’Autriche sauf à la télévision dans Sissi l’impératrice.

IMG_2326

J’ai été à la découverte des Secrets de Vienne en commençant par le musée gallo-romain de Saint-Romain-En-Gal. Vienne est habitée depuis le Néolithique mais l’occupation humaine permanente date du Ve siècle av. JC, par les Gaulois, ensuite vaincus par les Romains.

Les mosaïques que nous avons vues sont d’une incroyable précision et ont été très bien conservées, c’est très impressionnant !

A l’extérieur, on peut voir les vestiges de maisons et de lieux publics gallo-romains.

Dans tout Vienne, il est possible de voir de grands monuments, de grands bâtiments datant de cette période et encore tout à fait intégrés dans la vie de la ville actuellement.

Le cirque n’est plus visible, il n’en reste qu’un ou deux éléments, mais en montant les hauteurs de Vienne, l’amphithéâtre a été entretenu et il est, par ailleurs, le lieu choisi pour le festival Jazz à Vienne qui a lieu  du 26 juin au 11 Juillet 2015. Une scène y est installée et les festivaliers s’installent dans les tribunes, comme biens d’hommes et de femmes longtemps avant eux.

En descendant, on passe par les vestiges du jardin archéologique de Cybèle (la découverte d’un objet voué au culte de Cybèle, en 1938, a inspiré ce nom). Cet endroit est aussi aménagé en scène OFF lors du festival.

Ces vestiges appartiennent à trois ensembles gallo-romains d’un quartier de la ville : les arcades d’un portique du forum, un mur d’une salle d’assemblée municipale et un quartier d’habitations.

Plus au centre de la ville, j’ai vu le temple d’Auguste et de Livie, lui aussi étonnement bien conservé et rénové.

Vienne cache encore bien des secrets et des merveilles mais tout vous en dévoiler serait gâcher de belles surprises !

La ville a mis en place des parcours à suivre sans guide grâce à des pastilles métalliques sur le sol. Il devient un jeu d’enfant d’aller soi-même à la découverte de Vienne.

IMG_2289

Pour clôturer notre visite et notre voyage, nous sommes allés manger dans une brasserie du centre, Le Grand Café. Le temps de déguster, de prendre quelques adresses et sonnait déjà le moment de se dire au revoir, de promettre de revenir et de monter dans nos taxis et cars en direction de nos pays respectifs.

Car, et ceci est la dernière chose dont je voulais vous parler, je n’ai pas voyagé seule, vous l’aurez remarqué en me lisant ! J’ai eu l’immense chance de voyager dans la région Rhône-Alpes avec d’autres journalistes tous venus dans le même but que moi. Espagne, France, Luxembourg, Allemagne, Suisse, Italie, Ecosse, Japon et Canada, voilà les destinations d’où venaient mes homologues. Autant que toute cette expédition, rencontrer ces gens fut très enrichissant pour moi. Passer du français, à l’anglais, à l’espagnol, pour repasser au français…ce n’était pas facile mais j’ai adoré cela. Tisser des liens, ça embellit une aventure, ça la rend plus profonde et j’ai rapporté avec moi plus de bons souvenirs que de cadeaux ou de dossiers de presse.

L’organisation du séjour était irréprochable et nos accompagnatrices vraiment au top! Tout allait vite, c’était chronométré et nous n’avions pas le temps de flâner mais nous avons pleinement profité de toute l’aventure et j’ai pris grand plaisir à rencontrer toutes ces personnes drôles, sympathiques et enrichissantes.

Plus d’informations sur le domaine de Clairefontaine, Vienne, le musée gallo-romain de Saint-Romain-En-Gal, et l’Isère

Tags from the story
,
Written By

"Née, nourrie, vêtue et pas velue. Un poil artiste, la plume en patte, je miaule, je grogne, tout ce qui compte c'est qu'on ne m'oublie pas trop vite.Née, nourrie, vêtue et pas velue. Un poil artiste, la plume en patte, je miaule, je grogne, tout ce qui compte c'est qu'on ne m'oublie pas trop vite. Etudiante en communication, passionnée de dessin, d'écriture, de culture avec un C, je suis aussi animatrice radio à mes heures perdues et pleine de rêves et de projets fous et insensés. Tout ce que je ne dis pas tout haut, je l'écris ou je le dessine. Je parle beaucoup, même avec la bouche fermée."

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *