Seuls, un nouveau tome et un film

Depuis le 8 février, les spectateurs peuvent se rendre dans les salles pour voir le film Seuls de David Moreau, une adaptation de la bande dessinée de Gazzotti et Vehlmann dont le succès ne se dément plus. Si vous ne connaissez pas encore cette série, petit rappel: Seuls, à cheval entre l’aventure et le fantastique, débute dans un monde où plus rien ne bouge. Tout semble avoir disparu. Il n’y a plus la moindre trace de vie. Sauf, là, un enfant, seul. Ailleurs, une adolescente. En tout, ils sont cinq à se retrouver au milieu de leur ville déserte. Sont-ils seuls au monde ? Où sont passés les adultes ? Sont-ils morts ? Tout redeviendra-t-il bientôt comme avant ? Est-ce juste un (très) mauvais rêve ?

L’univers, en tout cas, aura séduit les ados, si l’on en croit l’activité de ses fans sur Internet, inhabituel pour des bandes dessinées, qui s’expriment un peu partout, et notamment sur le site officiel de la série qui invite à rejoindre un clan pour échanger avec d’autres (jeunes) passionnés. Les adultes pourront aussi y trouver leur compte car, malgré des dessins très enfantins, l’intrigue est complexe, riche en rebondissements, surprend et entraîne, fait sourire mais pose aussi son lot de dilemmes moraux aux jeunes héros, Yvan, Leïla, Camille, Terry et Dodji. Le film, grand public, est assez bon enfant et plaisant, sans être pour autant d’une haute qualité. Il permet néanmoins de mettre en avant un univers BD qui le mérite amplement et qui est sans aucun doute particulièrement adapté à cet exercice. On regrettera néanmoins que, comme souvent, les acteurs choisis pour incarner à l’écran des enfants et adolescents soient tous plus âgés, ce qui gâche quelque peu l’adaptation.

La machine à Démourir est le 10e tome de la série Seuls et le premier du troisième cycle (les tomes 1 à 5 forment le cycle 1, suivi du cycle 2 composé des tomes 6 à 9). Les auteurs font plaisir aux lecteurs (et au petit Terry) en faisant débuter l’album… en plein cœur de la 5e édition du Salon du jouet ! Terry, un peu trop confiant et naïf, sans doute, a une idée qui pourrait bien sauver toute la bande : construire une « machine à démourir » pour que tout puisse redevenir comme avant. Ailleurs, ses compagnons de route affrontent des épreuves toutes plus terrifiantes les unes que les autres, tandis que le lecteur en apprend plus sur une série de mystères, bientôt rejoints par autant de nouveaux, ce qui pose les bases de la suite d’un cycle qui promet d’être tout à la fois riche, prenant et surprenant.

Seuls, tome 10. La machine à Démourir, de Gazzotti et Vehlmann, Dupuis, 48 p., 10,60 €. ISBN : 9782800167176.

Seuls, de David Moreau, avec Sofia Lesaffre, Stéphane Bak,… 90 min.

Tags from the story
Written By

Je n'aime pas parler de moi. Ce qui ne devrait pas être un problème vu que c'est peu probable que vous vouliez lire sur ce sujet. Par contre, j'aime bien écrire sur tout ce qui suscite ma curiosité, m'amuse ou m'interpelle. Parfois aussi les trucs que j'aime pas, pour vous mettre en garde, ou vous effrayer. Dur à dire.

2 Comments

  • Ca faisait longtemps que j’avais pas vu un NAVET pareil….
    Le film est lent, les acteurs mauvais, les dialogues ridicules…. et le twist final EMBARRASSANT.
    ET surtout ça POMPE de tous les côtés.
    David Moreau n’est pas un réalisateur, mais un POMPEUR PROFESSIONNEL 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *