Star Trek Beyond : best villain ever?

Star Trek Beyond sort dans les salles belges, françaises et suisses mercredi 17 août 2016. Nous sommes allés au screening presse du film et voilà ce que nous pouvons en dire sans spoiler le fan…

Star Trek

La nouvelle saga Star Trek vaut-elle le détour?

Star Trek a connu une nouvelle vie sous la houlette de J.J. Abrams. Nouveaux angles de caméras beaucoup plus dynamiques, effets spéciaux et casting bien ficelé, une génération de nouveaux fans s’est additionnée aux anciens depuis 2009. Petite ombre au tableau quand même: après un premier film qui avait séduit la majorité des critiques, Into the darkness, le deuxième opus n’avait pas fait l’unanimité, c’est le moins que l’on puisse dire… L’immense communauté de fans est d’ailleurs toujours divisée sur la pertinence des nouveaux films et le respect de la série originelle.

classic-star-trek-montage

Que faut-il attendre de ce nouvel opus dont la réalisation a été confiée au producteur américano-taïwanais Justin Lin?

Si Justin Lin en avait surpris plus d’un en 2002 avec le scénario et la production de son film Better Luck Tomorrow, gagnant du premier prix au Sundance Festival (plus grand festival cinéma de film indépendant aux USA), la suite de son parcours n’a pas toujours été aussi originale et surprenante.

Ce dernier avait repris la franchise Fast and Furious avec Tokyo Drift ainsi que la production des épisodes 4, 5 et 6 qui ont été des succès au box office grâce aux vrombissements des moteurs et à des scènes d’actions dynamiques.

star-trek-beyond-empire-covers-posters

Pour la petite histore, Simon Pegg, qui s’est chargé du scénario de Star Trek Beyond avec Doug Jung, disait que Roberto Orci, était parfait pour le poste de directeur lors de ce troisième film.

Mais Roberto Orci avait malgré tout abandonné le poste de directeur de Star Trek Beyond en cours de projet pour ne se limiter au rôle de producteur.

Quand on sait que la majorité des critiques émanant des anciens fans de la série s’adressaient à ce dernier lors de la sortie de Into de darkness, le jeu des chaises musicales au sein de l’Enterprise n’est peut-être qu’un mal pour un bien…

La réalisation d’une des franchises les plus mythiques de la science-fiction qu’est Star Trek a donc été dévouée à Justin Lin. Voyons ce qu’on peut dire sur le film sans spoiler les fans…

Star Trek Beyond : top ou flop?

Si le cap’tain Kirk et Monsieur Spok sont toujours fidèles à eux-mêmes, ils se font quelque peu voler la vedette par de nouveaux personnages. Idris Elba dans le rôle de Krall, le grand méchant du film, en jette plein la vue avec des effets spéciaux et make up fx à couper le souffle. Visuellement, c’est probablement l’un des méchants les plus réussis parmi les nombreux ennemis de l’équipage de l’Enterprise. Il en va de même pour Jaylah qui est, de mon point de vue, le personnage le plus intéressant et frais du film. S’il n’avait pas dû laisser la vedette au duo mythique, le film aurait probablement été plus intéressant.

jutin-lin-star-trek-beyond-trailer-plot-villain

Car force est de constater que si les effets spéciaux sont léchés, que les références envers la série originale foisonnent pour les 50 bougies de la franchise, il manque quand même quelques éléments pour que Star Trek Beyond rentre au panthéon des grands films de l’espace.

De mon point de vue, si ce n’est pas une réussite, nous sommes quand même très loin du désastre que fut Prometheus par exemple. Les fans seront également contents de voir que le niveau remonte sensiblement par rapport à Into the Darkness avec plus de respect pour la dynamique et l’univers étendu de Star trek.

Il y a des rebondissements et tout est mis en place pour humaniser les personnages et nous faire plonger dans l’histoire mais cela ne fonctionne pas complètement et au final, on ne se prend pas la claque qu’on aurait aimé avoir en quittant la salle.

Même lors de la découverte d’une nouvelle planète, l’action continue de se situer majoritairement dans des couloirs sombres et la 3D n’apporte pas grand chose visuellement. Contrairement au dernier Star Wars où j’avais fait woauwww,  je dirais même qu’elle accentue encore l’aspect sombre du film et le dessert au final…

star-trek-

Ce Star Trek reste tout de même un bon divertissement qui n’arrivera probablement pas à convaincre les puristes du genre et l’ensemble de la communauté des fans de monsieur Spok. Mais est-il vraiment possible de la contenter?

Et même si Simonn Pegg n’aime pas trop le trailer du film pour les raisons invoquées ci-dessous, on vous propose quand même de le regarder…

« I didn’t love it, because I know there’s a lot more to the film. There’s a lot more story, and a lot more character stuff, and a lot more what I would call ‘Star Trek stuff.’ – Simon Pegg

Tags from the story
Written By

"Follow the white rabbit..."

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *